Développement social urbain

Contenu de la page : Développement social urbain

Le CUCS : pourquoi et pour qui ?

A partir d’un diagnostic, le contrat urbain de cohésion sociale (CUCS) définit le projet urbain et social que les acteurs s’engagent à mettre en œuvre pour réduire les écarts de développement entre les territoires prioritaires et leur environnement.
Ce document d’action stratégique est signé par l’Etat, les collectivités territoriales (le Conseil Régional, le Conseil Général et les communes), la Caisse d’Allocations Familiales et les bailleurs sociaux. Il doit permettre l’amélioration de la vie quotidienne des habitants des quartiers prioritaires et favoriser l’égalité des chances entre tous les habitants d’une même collectivité.

Le CUCS Côtière

Les trois communes (Montluel, Saint Maurice de Beynost, Miribel) se sont engagées collectivement sur un contrat urbain de cohésion sociale « Côtière ». Un avenant a été signé en 2011.
Les priorités d’actions de tous les signataires du CUCS sont l’emploi et la réussite éducative mais d’autres champs d’actions sont également travaillés : l’amélioration de l’habitat et du cadre de vie, la citoyenneté et la prévention de la délinquance, l’accès à la santé,….
Le pilotage politique et technique vise à favoriser la mise en œuvre d’actions partenariales répondant aux besoins identifiés.

Les actions du CUCS

Exemples d’actions partenariales

• Par le biais de Côtière Services, un accompagnement individuel renforcé a été mis en place pour les demandeurs d’emploi. • Les centres sociaux de Montluel et de Miribel ont proposé des ateliers d’expression, animés par Atelec, aux personnes en difficulté avec la langue française. • Afin de permettre un premier niveau de qualification, 12 personnes souhaitant travailler dans l’animation ont été formées au BAFA.

Réussite Educative

La réussite éducative, axe fort du CUCS, se décline via plusieurs interventions : un soutien individualisé est proposé, par l’équipe du programme de réussite éducative, aux familles dont les enfants rencontrent des difficultés dans leurs parcours éducatifs.

Jeunesse

La « plateforme été », portée par la MJC-3CM et mise en œuvre avec l’ensemble des structures socio-éducatives de la Côtière, permet de proposer un programme diversifié, à destination des jeunes, pendant tout l’été. En 2012, cette plateforme a touché près de 250 jeunes, en veillant à respecter un objectif de mixité. Des activités et des « journées découverte » ont été réalisées avec le Grand Parc de Miribel, ainsi que des chantiers jeunes.

Pour la suite...

D’autres perspectives, comme le développement des clauses d’insertion dans les marchés publics, sont également en cours de structuration. Ce levier opérationnel vise à favoriser la formation et l’expérience professionnelle des personnes éloignées de l’emploi.